Archives pour la catégorie configuration du link

Détection squelch Siglev

Voici une méthode intéressante de détection de squelch, en service depuis ce soir sur la voie 10M de F5ZIN:

on connait le vox , le CTCSS , et le GPIO ou Serial.

J’ai voulu tester le Siglev.

Tout d’abord, il faut modifier la partie « RX » concernée du fichier svxlink.conf, comme suit :

SQL_DET=SIGLEV
SQL_START_DELAY=0
SQL_DELAY=0
SQL_HANGTIME=2000
SQL_EXTENDED_HANGTIME=1000
SQL_EXTENDED_HANGTIME_THRESH=15
SQL_TIMEOUT=600

SIGLEV_DET=NOISE
SIGLEV_SLOPE=1 ( voir siglevDetcal )
SIGLEV_OFFSET=0 ( voir siglevDetcal )
SIGLEV_OPEN_THRESH=30
SIGLEV_CLOSE_THRESH=10
SIGLEV_BOGUS_THRESH=120
TONE_SIGLEV_MAP=100,84,60,50,37,32,28,23,19,8

 

Arrêter Svxlink et utiliser l’utilitaire « siglevdetcal » .

il faut également un TX qui est capable d’émettre sur la fréquence de réception du node ou relais .

On lance donc siglevdetcal,  en lui passant le chemin du fichier svxlink.conf et de la section RX à analyser :

siglevdetcal /etc/svxlink/svxlink.conf Rx1

Dans mon exemple, on analyse Rx1 .

Signal level detector calibrator v0.1.0

— Ajustez le niveau audio correctement .
— Émettez un fort signal sur la Fréquence de  Rx1.
— Ceci représente le signal le plus fort sur l’entrée.
— ne relâchez pas le PTT avant que le programme vous le dise.
— Appuyez sur ENTRER quand vous êtes prêt.

— Starting squelch open measurement
Signal strength=3.672
Signal strength=3.615
Signal strength=3.646
Signal strength=3.752
Signal strength=3.763

— Release the PTT. ( Relâcher le PTT )

— Ouvrez le squelch sur Rx1, le récepteur  SvxLink à analyser sans signal d’entrée
— SvxLink ne recevra que du  bruit. Cela représente
— le plus petit signal reçu possible.
— Appuyer sur ENTRER quand vous êtes prêt.

— Starting squelch close measurement
Signal strength=2.753
Signal strength=2.473
Signal strength=2.626
Signal strength=2.631
Signal strength=2.614

à la fin de l’analyse 2 valeurs sont donné qu’il faudra corriger dans /etc/svxlink/svxlink.conf :

SIGLEV_SLOPE=93.45
SIGLEV_OFFSET=-244.78

Votre détection « Siglev » est opérationnelle ,

en test sur F5ZIN ,

la propagation étant aléatoire sur 10M et 4M,  les déca pas forcément équipés de CTCSS, c’est une bonne option en période de faible propagation.

Truc, Astuces, EchoLink, Customisation de Spotnik

Modifier les timers de retour au salons.

Si vous avez le système de retour automatique sur le RRF au bout de 20 mn , il est possible de modifier le temps , ou de le supprimer simplement  la modification est à faire dans les fichiers /etc/spotnik/restart.xxx

à la fin des fichiers vous allez trouver :

sleep 20m OU timersalon.sh

rm -f /etc/spotnik/svxlink.tec

/etc/spotnik/restart.rrf

pour modifier le temps de maintiens dans le salon par exemple a 40mn , remplacer sleep 20m par sleep 40m ( V2)

pour supprimer le retour automatique au salon RRF et le faire à la demande commenté simplement les 3 dernières lignes ( vous pouvez rester indéfiniment sur un salon ne pas l’oublier … )

#sleep 20m ou timersalon.sh

#rm -f /etc/spotnik/svxlink.tec

#/etc/spotnik/restart.rrf

Supprimer la fonction reboot et halt en DTMF commande dangereuse sur un Link ou Relais

il est possible de supprimer 2 commandes DTMF . ou de changer leur numéro Je les déconseille sur un link pour des raisons évidente ….

1000 = Reboot

1001 = Arrêt

le reboot , permets en cas de coupure du net par exemple de re démarrer le spotnik et de se reconnecter (orage , coupure du net , si le spotnik démarre avant la box ou avant que le partage de connexion du smartphone soit actif , il ne récupère pas d’adresse IP )

l’arrêt permets de l’éteindre proprement, plutôt que d’enlever le fil d’alim ( comme un sauvage ) il est toujours préférable de passer par l’interface graphique ou la commande halt , si le pc n’est pas allumé, 1001 permets de faire un arrêt propre avant de le débrancher .

dans le fichier /usr/share/svxlink/events.d/locla/Logic.tcl

à la fin des commandes DTMF pour les salons, et avant le return 0 supprimé ceci  (en rouge ) :

# il faut supprimé ceci :

# 1000 Reboot

if {$cmd == « 1000 »} {

puts « Executing external command »

playMsg « Core » « online »

exec reboot &

return 1

}

# 1001 halt

if {$cmd == « 1001 »} {

puts « Executing external command »

playMsg « Core » « online »

exec halt &

return 1

return 0

}

Propagation Monitor

Le module Propagation Monitor , permets d’avoir des alertes Sporadique , FAI , Aurore Boréale annoncées par le système.

Sa configuration est un petit peu plus compliqué que pour les autres modules voici un petit tuto il y a 2 ou 3 modifications a faire en ssh connecté au spotnik  (en route ) 

1°/ il faut créer un compte mail chez un hébergeur quelconques , laposte , free, orange ,sfr, gmail ….

2°/ il faut s’abonner aux alerte « Propagation » sur les 2 sites suivants avec ce compte mail qui doit ne servir qu’a ça et non configurer sur un client de messagerie.

http://www.dxmaps.com/spots/warnings.php

http://dxrobot.gooddx.net/mailman/listinfo

Lisez les infos concernant les alertes mail sur les 2 sites , pour gooddx.net les alertes Eskip Aurora ,et pour dxmaps cochez les cases qui vous intéressent.

3°/ il faut configurer le compte dans fetchmail sur l’orangepi ou le raspberry via l’adresse l’interface graphique http://adresse_ip et la partie qui concerne Propagation alerts

dans le répertoire /etc/spotnik :

chmod 600 /etc/spotnik/fetchmailrc

le nom d’utilisateur est le nom que vous configurer habituellement dans votre boite mail parfois c’est juste  : exemple f5nlg , parfois c’est f5nlg@tartanpion.com , ça dépends du fournisseur de compte mail , reportez vous a sa documentation.

le fichier concerné s’appel fetchmailrc vous pouvez le vérifier il ressemble a cela:

——————————————–

poll « Mail.monprovider.com »

protocol auto

username « adresse.mail@monprovider.com »

password « Monmotdepasse »

mda « /usr/bin/procmail -d %s »

———————————————

on utilise /root/.procmailrc pour filtrer les messages vous pouvez regarder a quoi il ressemble , on ne garde que ce qui viens de DXMAPS et DXrobot , les autres mails ne sont pas traité .

4°/ enlever le # devant la ligne en dessous de ## Alerte Propagation  dans /etc/crontab 

—————————————————–

## Alerte Propagation

*/5 * * * * root /usr/bin/fetchmail -f /etc/spotnik/fetchmailrc &> /dev/null

—————————————————

5°/ puis il faut tester la réception des mail pour cela en root :

fetchmail  -f /etc/spotnik/fetchmailrc -kv

on doit voir la réception des mails se faire a l’écran. et se terminer par :

fetchmail: normal termination, status 1

6°/ si tout fonctionne bien on relance le process cron:

  /etc/init.d/cron restart

 la réception des mails s’effectue alors toutes les 5mn dés qu’une alerte de dxmaps sera reçue elle sera lue sur la voie radio .

pour plus d’info sur fetchmail ou procmail reportez vous au MAN ou à la doc correspondante.

Echolink sur spotnik V3.X

En rouge ce qu’il faut modifier , tout doit se faire en ssh depuis putty , cmd ou autre emulateur de terminal.

1/ configurer le module Echolink
dans le menu spot choix n° 17 Edit ModuleEchoLink.conf

[ModuleEchoLink]
NAME=EchoLink
ID=2
SERVERS=servers.echolink.org
CALLSIGN=F5XYZ-L
PASSWORD=PASSWORD
SYSOPNAME=SPOTNIK V3
LOCATION= »[Svx] 434.975, BEIT« 
MAX_QSOS=4
MAX_CONNECTIONS=5
LINK_IDLE_TIMEOUT=300
USE_GSM_ONLY=0
ACCEPT_INCOMING=^(F5XYZ)$
DESCRIPTION=SPOTNIK V3.0
DEFAULT_LANG=fr_FR

Reportez vous à la documentation du ModuleEcholink pour gérer vos accès par défaut dans spotnik , seul la connexion de votre call (F5XYZ) dans mon exemple est autorisé , pour autorisé tout le monde, supprimé la ligne : ACCEPT_INCOMING=^(F5XYZ)$ .
pour un réglage plus fin , votre EchoLink est ouvert a tout le monde sans cette ligne ,la documentation est ici :

http://www.svxlink.org/doc/man/man5/ModuleEchoLink.conf.5.html

2/ configurer le svxlink.el
dans le menu spot choix n° 16 Edit Svxlink.el for EchoLink

[GLOBAL]
LOGICS=SimplexLogic
CFG_DIR=svxlink.d
TIMESTAMP_FORMAT=%c
CARD_SAMPLE_RATE=16000
CARD_CHANNELS=1
#LOCATION_INFO=LocationInfo
STATE_PTY=/tmp/state_pty

[SimplexLogic]
TYPE=Simplex
RX=Rx1
TX=Tx1
MODULES=ModuleHelp,ModuleMetarInfo,ModulePropagationMonitor,ModuleEchoLink,ModuleParrot
CALLSIGN=F5XYZ
LONG_IDENT_INTERVAL=60
SHORT_IDENT_INTERVAL=15
IDENT_ONLY_AFTER_TX=10
EXEC_CMD_ON_SQL_CLOSE=500
EVENT_HANDLER=/usr/share/svxlink/events.tcl
DEFAULT_LANG=fr_FR
RGR_SOUND_DELAY=0
REPORT_CTCSS=71.9
TX_CTCSS=ALWAYS
FX_GAIN_NORMAL=0
FX_GAIN_LOW=-12
ACTIVATE_MODULE_ON_LONG_CMD=2:EchoLink
MUTE_RX_ON_TX=1
DTMF_CTRL_PTY=/tmp/dtmf_uhf

[Rx1]
TYPE=Local
AUDIO_DEV=alsa:plughw:1
AUDIO_CHANNEL=0
SQL_DET=GPIO
SQL_START_DELAY=500
SQL_DELAY=100
SQL_HANGTIME=15
SQL_EXTENDED_HANGTIME=1000
SQL_EXTENDED_HANGTIME_THRESH=13
SQL_TIMEOUT=600
VOX_FILTER_DEPTH=300
VOX_THRESH=1000
CTCSS_MODE=2
CTCSS_FQ=71.9
CTCSS_SNR_OFFSET=0
CTCSS_OPEN_THRESH=15
CTCSS_CLOSE_THRESH=9
CTCSS_BPF_LOW=60
CTCSS_BPF_HIGH=260
GPIO_PATH=/sys/class/gpio
GPIO_SQL_PIN=gpio10
DEEMPHASIS=0
SQL_TAIL_ELIM=0
PREAMP=0
PEAK_METER=1
DTMF_DEC_TYPE=INTERNAL
DTMF_MUTING=1
DTMF_HANGTIME=40
1750_MUTING=1

[Tx1]
TYPE=Local
AUDIO_DEV=alsa:plughw:1
AUDIO_CHANNEL=0
PTT_TYPE=GPIO
GPIO_PATH=/sys/class/gpio
PTT_PIN=gpio7
TIMEOUT=300
TX_DELAY=20
PREAMP=0
CTCSS_FQ=71.9
CTCSS_LEVEL=9
PREEMPHASIS=0
DTMF_TONE_LENGTH=100
DTMF_TONE_SPACING=50
DTMF_DIGIT_PWR=-15

3/ ouvrez les ports dans votre box
il faut ouvrir le port 5200 n tcp 5198 et 5199 en udp et les redirigé vers le spotnik
note avec Echolink , protocole déjà ancien vous ne pouvez pas avoir un pc et le spotnik sur Echolink , sur le pc il faut passer par un proxy . voir documentation echolink a ce sujet. sur leur site . ( ce n’est pas très stable )

une recherche sur google ouvrir les ports box « marque » remplacer par orange bouygues sfr etc …
doit vous donner la méthodologie pour le faire.

limitation :
– le RRFRaptor est incompatible avec Echolink vous devez le désactiver avant d’utiliser Echolink .( commande 200 en DTMF si il est activé )

– pour quitter le mode « EchoLink » il faut envoyez autant de # que de stations connecté , jusqu’à entendre Désactivation module EchoLink
puis taper le code du salon ou vous voulez retourner exemple 96 , la reconnexion est immédiate .

Si vous relancer la commande 103 ( ou passer par un autre moyen pour retourné sur EchoLink ) en plus d’avoir une commande inconnue, ça ne fonctionne pas

Le message retourné si vous regarder dans la console : *** ERROR: Could not create EchoLink listener (Dispatcher) object c’est un beug persitant depuis plusieurs versions . et déjà signalé aux développeurs de Svxlink.

le seul moyen de le contourné, est d’initier un reboot pour retourner sur Echolink (pas très pratique … et un peu dangereux sur un système non surveillé)

si quelqu’un a une solution je suis preneur !

Conclusion :

Bien qu’il ne soit pas impossible d’utiliser un spotnik , Je pense qu’il est préférable d’utiliser un Pc ou un Smartphone pour EchoLink, et d’utiliser un spotnik pour les connexions radio, ou de dédié un spotnik uniquement à EchoLink .

73″ de Jean-Philippe, F5NLG

Documentation Utilisateur

Cette documentation décrit comment utiliser un relais ou Link « spotnik » via l’interface radio.

Attention toutefois , certains sysop désactivent les fonctions DTMF.

SvxLink qui est le coeur du système est contrôlé par DTMF (Dual Tone Multi Frequency) .
Toutes les heures, le système s’annonce et donne l’heure sur les voies radio, éventuellement la météo à la demi .

Le module chargé au démarrage du système est PropagationMonitor.
Toutes les commandes pour le système se terminent par le signe dièse (#), c’est un peu comme la touche entrée sur un ordinateur.

Le spotnik est construit sur ​ un système central qui gère les interfaces radios et la connexion aux réseaux .

Le système de base peut ensuite être étendu par le chargement des modules qui gèrent un service spécifique.

Les commandes spécifiques au réseau RRF ( Distrib Spotnik ) :

  • 93# Annonce l’adresse IP Local
  • 95# Passe le relais en mode autonome ( le Link ou Hotspot en mode test avec le perroquet)
  • 96# Accès au Réseau des Répéteurs Francophone
  • 97# Accès au réseau FON (French Open Network)
  • 98# Accès au salon technique
  • 99# Accès au salon International (ex urgence)
  • 100# Accès au salon Bavardage (ex SSTV)
  • 101# Accès au salon Local (ex Codec2)
  • 102# Accès au salon Satellites ( EchoLink sur les version antérieur à 1.9.5)
  • 103# Accès au réseau EchoLink ( version postérieur à 1.9.5 )

Des modules supplémentaires peuvent avoir été activés par le Sysop

Un N° d’ (ID) unique est associé à un module .

Il faut donc préfixer chaque commande par le signe * pour activer un module supplémentaire , appuyer sur son numéro d’identification (ID du module) suivi du signe dièse (#).

  • *0 # module d’aide du système
  • *1 # module perroquet ( répéteur simplex ) ( si disponible )
  • *2 # module EchoLink ( si disponible et configuré )
  • *3 # module Voice Mail ( si disponible )
  • *4 # module DTMF Repeater ( si disponible )
  • *5 # module Météo ( non actif depuis 3 mois )
  • *6 # module appel Sélectif ( si disponible )
  • *7# module Free Radio Network ( si disponible et configuré )
  • 10 # module Moniteur de Propagation ( module actif par défaut )

seuls les modules en gras sont actif sur la majorité des systèmes.

le module Moniteur de Propagation est chargé par défaut ( il faut qu’un module soit chargé pour avoir le Beep Beep )

Quand un module est activé, envoyez la commande 0# pour obtenir de l’aide sur ce module,

pour quitter un module, envoyez simplement un # .

Une description plus détaillée des différents modules est décrite ci-dessous .

Le module d’aide : ID=0 (Module Help) 0#
Le module d’aide est utilisé pour obtenir de l’aide sur le système dans son ensemble et également sur chaque module spécifique.
Une fois un module activé, en utilisant la commande 0#, envoyez le numéro d’identification du module pour obtenir l’aide sur celui-ci .

Choisir d’obtenir de l’aide (0#) sur le module d’aide lui-même vous donnera une d’aide globale sur l’utilisation de SvxLink.

Comme toujours, chaque commande se termine par le signe dièse.

Il est également possible d’écouter un message d’aide sans activer le module d’aide en premier :

Il suffit d’envoyer 0 <id du module> #             (par exemple 05 #), et le texte d’aide correspondant au module ( Météo dans l’exemple ) .

Sortez du module en envoyant simplement le signe dièse.

Le Module perroquet : ID=1 (ModuleParrot) 1#
Le module perroquet enregistre tout ce que vous dites et le restitue après avoir relâché le PTT . Ceci peut être utilisé comme un répéteur simplex ou tout simplement pour savoir comment le Node vous reçois.

Il vous indique également les chiffres DTMF sur lesquels vous appuyez.

Cette dernière fonction peut être utilisée pour tester si le Node reçoit correctement vos chiffres DTMF.

Comme toujours, mettez à la fin de vos chiffres DTMF le signe dièse.

Si vous voulez relire un code DTMF vous n’avez pas à activer le module, il suffit d’envoyer une commande comme :
1<code>#

(par exemple 1 2345 #)

les chiffres après l’ID du module serons lu.

ll y a un temps maximum d’enregistrement que le sysop peu définir dans le fichier de configuration.

Si le Squelch est ouvert pour une période plus longue que la durée maximale d’enregistrement, les données audio les plus anciennes seront perdues.
Sortez du module en envoyant simplement le signe dièse.

Ce module est disponible dans la configuration de test par defaut 95# .

Le module Météo : ID=5 (ModuleMetarInfo) 5#
Le module Météo , reçoit la météo de l’aéroport configuré par le sysop .

Il est possible de changer d’aéroport . Il est possible de lire la météo même si un module est actif il faut taper :

*51# pour la première météo configuré,

*52# pour la 2eme etc …

Vous pouvez choisir d’écouter la météo d’un autre aéroport . La synthèse vocale n’est pas parfaite, il faut être attentif sur ce module.

Sur mon système, les météos suivantes sont configurées :
1 # Lannion
2 # Brest
3 # Rennes
4 # Nantes

Annexe :
Une commande préfixée avec un astérisque (*) sera exécutée dans le contexte d’inactivité, même si un module est activé.
Donc, même si par exemple le module ‘Module Propagation Monitor’ est activé, vous pouvez toujours demander la météo en envoyant  * 5 1#, cette commande est vue plus en détail dans la documentation du module météo.

La commande *# vous donne l’état du système.

Certains modules disponibles n’ont pas été activés :

  • soit ils sont compliqués à utiliser,gourmands en ressources
  • ou d’un intérêt moindre.

Le module de la messagerie vocale :  ID=3 (ModuleTclVoiceMail) 3#
Ce module implémente un système de messagerie vocal simple, ne peut être utilisé que par les utilisateurs du Node local.
Il n’est pas possible d’envoyer des messages vocaux pour les utilisateurs sur d’autres Nodes ou Relais .

Pour pouvoir utiliser le module de messagerie vocale, vous devez avoir un identifiant personnel et un mot de passe. Contactez le sysop du digi local pour obtenir ces données.

Lorsque le module est activé (par défaut 3 #), vous serez invité à saisir votre identifiant et mot de passe. L’ID de connexion est toujours composée de trois chiffres. Le mot de passe peut avoir de un à sept chiffres.

Entrez votre ID de connexion et mot de passe dans une séquence comme 1230 # si votre ID de connexion est de 123,

le mot de passe est toujours 0 ( choix du sysop ).

Après cela, les menus contextuels vous guideront à travers l’utilisation du système.
Une commande vide (#) avorte l’opération en cours.

Il est possible pour le sysop de configurer une adresse E-mail pour chaque utilisateur. Si cela a été fait, un E-mail sera envoyé à l’utilisateur si quelqu’un enregistre un nouveau message vocal pour lui.

Enregistrement d’un message vocale:
Pour commencer à enregistrer un message vocal, la commande 2# est utilisée.
Le système vous demandera alors l’ID d’un destinataire. Vous pouvez combiner ces deux étapes en entrant l’ID utilisateur directement après la commande.
Par exemple, si vous voulez enregistrer un message vocal pour l’utilisateur 123, envoyez la séquence # 2123. Après cela, vous serez d’abord invité à enregistrer un sujet court.
Gardez-les aussi courts que possible. Ensuite, un message vocal vous invite à enregistrer le message réel.
Il y a des temps d’enregistrement maximum imposée pour le sujet et le corps du message. il sont sont configurables par le sysop.
Les valeurs par défaut sont 10 secondes pour le sujet et 2 minutes pour le corps du message.

L’écoute des messages vocaux reçus:
Pour écouter des messages vocaux reçus, envoyer la commande 1#. La messagerie vocale poing enregistrées seront alors lus, d’abord le sujet, puis immédiatement le message réel.
Après que le message ait été lu, 4 options sont proposées à l’utilisateur :

  • supprimer le message
  • répondre à l’expéditeur après la suppression du message ou
  • relire le message
  • si le signe dièse est envoyé, l’opération est annulée et l’utilisateur est renvoyé vers le menu principal. Le message ne sera pas marqué comme lu.

de 1 à 3 suivi de dièse pour valide votre choix.
Pour lire le message suivant stocké, même procédure de départ avec la commande 1#.


Pour les utilisateurs ayant de nouveaux messages vocaux dans leur boîte de réception, ce sera normalement annoncé au moment de la balise longue, c’est à dire toutes les heures.

On peut vérifier manuellement s’il y a des nouveaux messages vocaux pour un utilisateur, sans l’activation du module.
Il suffit d’envoyer *3 <id utilisateur> # (par exemple *3123 #) le digi vous indiquera le nombres de nouveaux messages.
Pour désactiver le module, il suffit d’appuyer sur # lorsque le menu principal est actif.
Le module de perroquet DTMF : ID=4 (ModuleDtmfRepeater) 4#
Ce module va retransmettre tous les chiffres DTMF reçus lorsqu’il est actif. Tous les chiffres reçus seront complètement ignorés par le noyau SvxLink. Pour désactiver le module, envoyez le signe dièse (#) pendant au moins trois secondes.
Il est également possible de retransmettre des chiffres DTMF sans avoir d’abord activé le module.
Toutefois, vous serez limité à la transmission de chiffres qui ne sont pas interprétés par SvxLink dans ce contexte . Il s’agit de 0-9 et *.
En mode veille, il suffit d’envoyer une commande comme *4<digits># (par exemple *4123 * #).
Ce module est généralement utilisé pour les services de contrôle à distance d’autres répéteurs. via le digi La mise en sourdine DTMF doit être activée pour que des chiffres DTMF reçus ne soit pas normalement entendus sur le répéteur.

Le module d’appel sélectif : ID=6 (ModuleSelCallEnc) 6#
Le module d’appel sélectif codeur est utilisé pour transmettre des séquences de tonalité d’appel sélectif.
Pour envoyer une séquence d’appel sélectif, envoyer une commande DTMF où les deux premiers chiffres représentent l’appel sélectif standard à utiliser et où le reste des chiffres est la séquence réelle des chiffres à envoyer. Normes disponibles sont:

01 – ZVEI1
02 – ZVEI2
03 – ZVEI3
04 – PZVEI
05 – DZVEI
06 – EEE
07 – CCIR1
08 – CCIR2
09 – VDEW
10 – CCITT
11 – NATEL
12 – EIA
13 – EURO
14 – Modat
15 – PDZVEI
16 – PCCIR17 – AUTOA

Par exemple, la commande # 0712345 enverra le ton cinq CCIR1 séquence 12345.
Si vous envoyez une commande simplement composée d’un code standard, le nom de la norme sera lue.
Commande 0 lira le message d’aide pour ce module.
Il est également possible d’envoyer une séquence lorsque le module n’est pas actif.
préfixe de commande avec l’id du module (par exemple *60712345 #) et la séquence sonore sera envoyé sans le module en cours d’activation.

Le module Free Radio Network : ID=7 ( ModuleFrn) 7#                               Ce Module permet de se connecter au Free Radio Network Ce module est configuré par le sysop.

Le module de surveillance de la propagation : ID=10 ModulePropagationMonitor) 10#
Le module de surveillance de la propagation est utilisé pour annoncer des alertes de propagation reçues de Dxmaps.com 
Chaque annonce est précédée par une alerte sonore puis l’alerte réelle est annoncée deux fois. Des alertes comme les aurores , Tropos et ouvertures E-sporadiques sont annoncées. C’est un module assé complexe à configurer et il n’est pas configurer sur tous les relais / links.
La seule commande de ce module interactif est pour l’instant la commande 0, qui lit le texte d’aide. Il n’existe aucun moyen de relire une alerte précédente .
Pour désactiver le module, il suffit d’appuyer sur # lorsque le menu principal est actif.

Le module EchoLink : ID=2 (ModuleEchoLink) 2#
Le module EchoLink est utilisé pour se connecter aux autres Nodes EchoLink, il n’est pas activé sur le RRF ni sur les salons , il dispose d’un salon spécifique (102) si configuré.

Il participe au réseau EchoLink , Il peut être activé au démarrage du système il l’est sur le salon 102 , Il ne se connecte à aucun « Node par défaut ».

Le sysop peut ou pas le configurer à son souhait.

Pour se connecter à un autre Répéteur ou Digi, il suffit de :

  • déconnecter le Node actuel en envoyant un #
  • puis d’envoyer le numéro du Node désiré
  • et terminer par un signe dièse (#).

Pour déconnecter la dernière station connectée, envoyez simplement le signe dièse (#).

Pour quitter le module, envoyer un nombre de signes dièse égal au nombre de Digi connectés .

Pour obtenir plus d’informations sur le système EchoLink, jeter un coup d’œil à la page d’accueil d’EchoLink.

Sous-commandes                                                                                                                              Un certain nombre de sous-commandes peuvent être utilisées lorsque le Module EchoLink a été activé.

0 – Ecouter le message d’aide
1 – Lister toutes les stations connectées
2 – Ecouter l’ID du digi EchoLink locale
31 – Connectez-vous à un digi au hasard (déconseillé …)
32 – Connectez-vous à une conférence au hasard (désactivé …)
4 – Se reconnecter à la dernière station déconnectée
50 – Désactiver le mode « écouter seulement »
51 – Activer le mode « écouter seulement »
6 * – Commande de recherche

Le  « relier par l’indicatif » est une fonctionnalité qui permet de se connecter à une station, même si le numéro du digi est inconnu .

L’Indicatif est mappé sur les chiffres en utilisant la méthode suivante:

ABC = 2
DEF = 3
GHI = 4
JKL = 5
MNO = 6
PQRS = 7
TUV = 8
WXYZ = 9

C’est le même mapping que sur de nombreux (vieux) téléphones.

Une commande de recherche commence avec (6 *) suivi du code indicatif et du signe # .

Donc, si vous voulez vous connecter à SM0SVX-L, vous devez saisir « * 6 76078915 # ».

Comme les codes ne sont pas uniques une liste de résultats de la recherche sera lu, il ne vous restera plus qu’à choisir.

Si le code entré se termine par un astérisque , une recherche générique sera effectuée.

Donc, si vous souhaitez rechercher toutes les stations commençant par F5Z,  vous entrerez :

6 * 359 * #

Attention la liste peut être longue .

Par exemple 4# vous connecte à la station lue en 4eme position.

Macro pré-programmée du Module EchoLink :
La touche « D » est utilisée pour activer une macro, ceci permet de limiter le nombre de chiffres à envoyer en DTMF . Par exemple, la macro 35 peut être programmée  pour se connecter au FON , F1ZHH-R :

la commande D35# doit être pressée au lieu de  282229#.

C’est le sysop du Node qui définit les macros, cette liste est susceptible de changer .

Pour cela, demandez à votre Sysop de la rajouter dans la liste des macros, ( uniquement pour les Links, Réseaux, ou Répéteurs )

73″ de Jean-Philippe , F5NLG

( document largement inspiré de la documentation de F1SMF )